accueil > Réponses des candidats > Les réponses
 

Alliance Ecologiste Indépendante

Réponses de Jean Marc Governatori, (Île-de-France), Amandine DALMASSO, Patrice DREVET, Michel FABRE, Bernard FRAU, Francis LALANNE, Eva ROY et Antoine WAECHTER


Voir en ligne : Alliance Ecologiste Indépendante

Enjeux européens

Question 1/17 Quelle expression vous semble la plus appropriée pour qualifier le nucléaire ?

  • "Énergie sale et dangereuse".

Question 2/17 Pour lutter contre l’effet de serre, le nucléaire vous semble :

  • Une option trop chère et trop dangereuse.

Question 3/17 Selon vous, les fonds européens pour la recherche et le développement dans le domaine de l’énergie devraient aller d’abord vers (classer par ordre de priorité : 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7) :

  • 1. La maîtrise de l’énergie ;
  • 2. Les énergies renouvelables.

Question 4/17 Quelle est votre opinion par rapport aux principes exprimés dans la Convention d’Aarhus (accès à l’information, participation des citoyens, transparence) et à leur application au nucléaire ?

  • Non seulement les principes de la Convention sont insuffisamment mis en œuvre, mais ils sont en outre formulés de manière trop vague pour pouvoir permettre une véritable démocratie environnementale.

Question 5/17 Quelle est votre opinion sur les niveaux de sûreté nucléaire en Europe ?

  • Ils doivent être améliorés et harmonisés sur la base des pratiques les plus exigeantes en vigueur dans l’attente de se débarrasser des réacteurs nucléaires grâce aux économies d’’énergie et aux énergies renouvelables.

Question 6/17 Le traité de Maastricht prévoit, à terme, la création d’une défense européenne ; quelle serait votre opinion vis-à-vis d’une politique de défense européenne incluant le nucléaire ?

  • Vous y êtes favorable, sur la base d’une mutualisation des moyens des armées nationales vu l’état actuel des choses.

Question 7/17 Quelle est votre opinion par rapport au traité Euratom, dont le but est de promouvoir le nucléaire ?

  • Il faut l’abroger.

Question 8/17 Pour vous, une Europe sans nucléaire serait un objectif :

  • Indispensable pour la sauvegarde de notre planète, et réalisable s’il se trouve une volonté politique suffisante.

Question 9/17 Que penseriez-vous d’une harmonisation européenne des prix de l’énergie sur la base des coûts fiscaux, sociaux et environnementaux ?

  • Compte tenu des différences de taxation, de charges sociales et de situation énergétique de chaque pays, on ne peut pas harmoniser les prix de l’énergie pour l’instant.

Question 10/17 Estimez-vous, d’une manière générale, que le fonctionnement de l’Union européenne est démocratique ? Si non, que proposeriez-vous pour remédier au déficit démocratique ?

  • Le fonctionnement de l’Union européenne n’est pas encore assez démocratique. Pour remédier au déficit démocratique, il faut un président élu par les citoyens européens, donner davantage de pouvoirs au Parlement et moins à la Commission.

Nous souhaitons :

  • 1. la reconnaissance du vote blanc au niveau européen ;
  • 2. la mise en œuvre d’un Référendum d’Initiative Populaire à partir de 3% des électeurs ;
  • 3. la création d’une Commission informatique et libertés européenne ;
  • 4. une consultation générale annuelle des citoyens organisée le même jour dans toute l’UE.

Enjeux nationaux à répercussions européennes

Question 11/17 Quelle est votre opinion par rapport au rôle de la France dans la relance du nucléaire dans le monde par la vente de réacteurs à l’étranger ?

  • Nous sommes opposés à la promotion du nucléaire au niveau mondial ou national.

Question 12/17 Que représente pour vous l’annonce d’un nouvel EPR ?

  • C’est une erreur politique et économique (on aurait pu utiliser les fonds pour promouvoir l’isolation et l’éducation aux économies d’énergie).

Question 13/17 Quelle est votre opinion par rapport à la Convention pour la protection du milieu marin de l’Atlantique Nord-Est (dite « OSPAR ») ?

  • Vous estimez que la France devrait arrêter au plus vite les installations à l’origine de la pollution maritime, et notamment l’usine de retraitement-extraction de plutonium de La Hague.

Question 14/17 Quelle serait votre préconisation par rapport à la politique nucléaire de la France dans les décennies à venir ?

  • Mettre en œuvre la sortie du nucléaire dans les meilleurs délais.

Question 15/17 Quelle serait votre préconisation par rapport à la gestion des déchets nucléaires ?

  • Continuer les recherches et conserver les déchets en surface sur les sites, en attendant la sortie du nucléaire.

Question 16/17 La France exporte une grande partie de l’électricité qu’elle produit, mais doit supporter les coûts du démantèlement des installations et de la gestion des déchets ; quelles réflexions cela vous inspire-t-il ?

  • Nous détenons là une nouvelle preuve de la nécessité de sortir du nucléaire ! Nous sommes favorables à l’autonomie énergétique non seulement de l’Europe, mais aussi de chaque pays, mais aussi de chaque région, mais aussi de chaque construction. C’est possible par l’isolation, le solaire, le petit éolien et l’éducation à l’économie d’énergie.

Question 17/17 Soutiendriez-vous la création d’un organisme indépendant chargé d’évaluer les coûts du démantèlement des installations, ainsi que celle d’un fonds ad hoc indépendant pour recevoir les sommes nécessaires ?

  • Oui, bien sûr.

Réseau "Sortir du nucléaire" | Plan du site | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0