accueil > Ressources > Changements climatiques : agir au quotidien
 

Agir à la maison


Introduction

Dans l’habitat, les vrais enjeux se situent lors de la construction et de la rénovation du logement : construire un habitat basse consommation (50 kWh/m2/an ou moins), rénover avec un objectif de performance énergétique maximal, installer des énergies renouvelables, etc.

Cependant, à la maison, nous consommons tous les jours de l’énergie pour nous chauffer, pour chauffer l’eau sanitaire, pour faire fonctionner les appareils électroménagers et pour nous éclairer. Cette énergie est consommée sous forme d’électri cité et de divers combustibles (gaz, fioul, charbon), qui s’accompagnent d’émissions de CO2. Toute réduction de notre consommation d’énergie réduit directement ou indirectement nos émissions de gaz à effet de serre (GES).

PNG - 143.3 ko

(Texte et illustration tirés de la brochure "Changements climatiques, comprendre et agir" éditée par le Réseau Action Climat France)

Chauffer moins

Adapter la température aux différentes pièces de sa maison

  • 19°C dans les pièces de vie et 16°C dans les chambres, c’est suffisant ! Passer de 20 à 19°C, c’est économiser 7% d’énergie. Pour des absences courtes, abaissez le thermostat de 3 à 4°C. Pour des absences prolongées, passez en mode hors-gel.

Utiliser des régulateurs de température

  • De nombreux systèmes (thermostats d’ambiance, robinets thermostatiques…) régulent le chauffage à une température demandée et permettent d’économiser 10 % d’énergie par an.

Entretenir sa chaudière

  • Un contrat annuel avec un professionnel permet de réduire de 8 à 12 % la consommation de combustible et rejette donc moins de CO2.

Isoler correctement et ventiler plus efficacement son habitation

  • Isolez les fenêtres (double ou triple vitrage), les combles et les murs, et corrigez les défauts d’étanchéité de votre habitation.
  • Au lieu de laisser les fenêtres entr’ouvertes un long moment, ouvrez-les en grand quelques minutes.
  • Le soir, fermez les volets ou les rideaux et évitez ainsi entre 30 et 50 % de pertes de chaleur selon votre vitrage.

Utiliser les énergies renouvelables

  • L’énergie solaire peut être utilisée pour le chauffage basse température et la production d’eau chaude sanitaire. Pensez aussi à un insert ou à une chaudière à bois pour vous chauffer.

Pour vous conseiller dans vos démarches, mieux connaître les technologies disponibles et les crédits d’impôts auxquels vous avez droit, contactez les Espaces Info Energie (EIE).
N° azur : 0810 060 050

Réduire ses dépenses

Éteindre systématiquement la lumière en sortant d’une pièce

Abandonner les ampoules classiques et les halogènes

  • Les lampes basse consommation utilisent 5 fois moins d’énergie que les ampoules classiques et durent 6 à 7 fois plus longtemps, pour un même confort d’éclairage.
  • Préférez les ampoules basse consommation de classe A (Consultez le guide TOPTEN du WWF pour vous guider dans vos achats - http://www.guide-topten.com).

Privilégier au maximum l’éclairage naturel

  • Tenez compte de l’orientation de votre logement et adaptez vos pièces en fonction de l’éclairage naturel pour retarder le moment où vous aurez besoin de l’éclairage artificiel.

Éteindre les appareils électriques plutôt que de les laisser en veille

  • De nombreux appareils restent en veille et continuent à consommer de l’énergie. Par exemple, laisser votre télévision en veille pendant 24h consomme autant d’énergie que de la regarder pendant 3 heures. Pensez donc à éteindre vos appareils avec le bouton plutôt qu’avec la télécommande ou branchez les sur une multiprise avec interrupteur, pour tous les éteindre d’un seul geste.

Choix des appareils

Préférer les appareils électroménagers de classe A+ ou A

  • Les étiquettes énergie, obligatoires sur les réfrigérateurs, congélateurs, lavelinge et sèche-linge, permettent de connaître les consommations énergétiques annuelles de chaque appareil (Voir aussi http://www.guide-topten.com).

Optimiser l’utilisation des équipements ménagers

  • Utilisez votre lave-vaisselle lorsqu’il est plein et de préférence en mode « économique ».
  • Faites fonctionner votre lave-linge lorsqu’il est rempli. Lavez à 30°C, c’est souvent suffisant et ça demande moins d’énergie qu’à 60 ou 90°C.
  • Pour les appareils de froid, évitez les ouvertures de porte prolongées, n’y placez pas d’aliments chauds et évitez de les installer près de sources de chaleur. Pensez à les dégivrer dès que la couche de givre atteint 5 mm (au-delà, c’est 30 % de surconsommation).

Économiser l’eau

La production d’eau potable nécessite de l’énergie pour son captage, son épuration, sa distribution et son traitement et donc, indirectement, émet des gaz à effet de serre. De plus, produire de l’eau chaude sollicite la chaudière, qui utilise de l’énergie et émet du CO2.

Pratiquer quotidiennement des gestes économes

  • Préférez la douche au bain car ce dernier consomme 4 à 6 fois plus d’eau chaude.
  • Fermez les robinets lors de la vaisselle, du brossage de dents, du savonnage lors de la douche, etc.
  • Réparez rapidement les fuites : un robinet qui fuit peut gaspiller jusqu’à 120 litres d’eau par jour et une chasse d’eau jusqu’à 600 litres.
  • Placez des « embouts mousseurs » sur vos robinets et diminuez votre consommation de 40 % tout en gardant le même confort.

Équiper ses sanitaires en fonction de ses besoins réels

  • Réglez le flotteur des WC vers le bas ou placez une bouteille d’eau pleine dans le réservoir.
  • Remplacez le réservoir WC de 12 litres par un réservoir à double capacité (3 et 6 litres).

Optimiser son circuit d’eau chaude

  • Isolez l’ensemble du circuit d’eau chaude.
  • Chauffez votre eau sanitaire grâce au chauffe-eau solaire et couvrez 50 à 70% de vos besoins. Le crédit d’impôt paye une partie de l’investissement.

Réseau "Sortir du nucléaire" | Plan du site | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0